Articles taggé avec ‘Manoj Sachdeva’


19 Mai 2014

Lors de l’audience d’appel, les anciens gardes de M. Lubanga nient avoir été des enfants soldats

Par Wairagala Wakabi

Deux anciens gardes du corps de Thomas Lubanga ont déclaré aujourd’hui aux juges d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) qu’ils n’étaient pas des enfants soldats lorsqu’ils avaient rejoint sa milice. Témoignant à l’audience d’appel en faveur de M. Lubanga, qui a été condamné en 2012 pour l’utilisation d’enfants de moins de 15 ans, Augustin…

14 Avril 2011

Déposition de deux témoins de la défense ; le juge fait la leçon à l’Accusation coupable à ses yeux de n’avoir pas maintenu le témoin de la Cour à la Haye

Par Judith Armatta

Pierre Zuto Munji Ce matin, l’Accusation a conclu le contre-interrogatoire de Pierre Zuto Munji, secrétaire particulier du Commandant Bosco Ntaganda, au procès pour crimes de guerre de Thomas Lubanga Dyilo. Le procureur Manoj Sachdeva est revenu sur la question des plaintes de l’ONU à l’Union des patriotes congolais (UPC) concernant l’utilisation d’enfants soldats dans les…

13 Avril 2011

Le secrétaire de Bosco Ntaganda témoigne

Par Judith Armatta

La défense de Thomas Lubanga, qui est accusé de crimes de guerre, a aujourd’hui appelé à la barre Pierre Zuto Munji, qui a été le secrétaire particulier de Bosco Ntaganda, chef d’État-major adjoint présumé des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC). M. Ntaganda fait face aux mêmes chefs d’accusation que M. Lubanga devant…

12 Avril 2011

Parmi les combattants villageois il y avait des enfants de moins de quinze ans

Par Judith Armatta

Le procès a repris aujourd’hui avec la poursuite du contre-interrogatoire du secrétaire particulier de Thomas Lubanga, Michel Angayika Baba. Le procureur a été incapable de faire admettre au témoin que des enfants de moins de 15 ont été utilisés dans l’Union des patriotes congolais (UPC) et son aile armée, les Forces patriotiques pour la libération…

7 Avril 2011

Lubanga se plaint de la communication tardive des documents par l’Accusation

Par Wairagala Wakabi

Aujourd’hui, la défense de Thomas Lubanga s’est plainte auprès des juges de la Cour pénale internationale (CPI) que les procureurs n’honoraient pas leur obligation en matière de divulgation concernant certains documents en leur possession, qu’ils se proposaient d’utiliser contre l’accusé. Plus précisément, l’avocat de la défense Jean-Marie Biju-Duval a fait remarquer que le Bureau du…

6 Avril 2011

L’UPC décrète la démobilisation des enfants soldats mais en cherche d’autres encore

Par Judith Armatta

Le quatrième jour du contre-interrogatoire au procès de Thomas Lubanga, le procureur a à plusieurs reprises et en vain pressé le témoin de la défense Bede Djokaba Lambi Longa afin de lui faire admettre que des enfants ont été utilisés comme gardes du corps pour les commandants de l’armée de l’Union des patriotes congolais (UPC),…

23 Février 2011

Le procès Lubanga devrait reprendre après que les juges aient rejeté la demande de classement sans suite faite par la défense

Par Wairagala Wakabi

Le procès pour crimes de guerre de Thomas Lubanga devrait reprendre après que les juges aient rejeté une demande de la défense qui visait le classement sans suite de la première affaire jugée par la Cour pénale internationale (CPI). En décembre dernier, les avocats de M. Lubanga avaient demandé aux juges d’annuler l’affaire, affirmant que…

26 Novembre 2010

L’enquêteur et l’enfant-soldat rejettent l’accusation de faux témoignage

Par Judith Armatta

Un enquêteur du Bureau du Procureur (BdP) de la Cour pénale internationale (CPI) et un présumé ancien enfant-soldat ont témoigné cette semaine au sujet de leurs relations avec l’« intermédiaire 316 ». L’enquêteur, Nicolas Sebire, également connu sous le nom de témoin 583, est accusé par la défense d’avoir coaché et soudoyé des gens pour…

22 Novembre 2010

Reprise des témoignages en audience publique avec l’enquêteur de la Division des poursuites

Par Judith Armatta

Les témoignages en audience publique ont repris aujourd’hui au procès de Thomas Lubanga à la Cour pénale internationale (CPI) après une semaine de séances à huis clos pour recueillir le témoignage du « témoin 582 », un enquêteur du Bureau du Procureur (BdP), sous forme de déposition sous serment. Un autre enquêteur du BdP, Nicolas…

12 Novembre 2010

L’intermédiaire nie avoir soudoyé le témoin

Par Wairagala Wakabi

Un intermédiaire du Bureau du Procureur à la Cour pénale internationale (CPI) a nié avoir soudoyé une personne pour lui faire dire aux enquêteurs, qu’il avait combattu comme enfant-soldat dans le groupe dont Thomas Lubanga aurait été le dirigeant. Dans son témoignage, qui a duré cinq jours cette semaine, l’intermédiaire a également affirmé n’avoir pas…